mardi 22 janvier 2013

La mort s’invite à Pemberley, de PD James : un mélange surprenant

[Fayard, 2012]

On continue aujourd’hui avec le challenge ABC 2013 ! J’ai utilisé ma lettre « J » pour découvrir un roman qui me tentait depuis un moment : « La mort s’invite à Pemberley » de Phyllis Dorothy James, un roman policier qui se déroule dans l’univers de « Orgueil et préjugés » et Jane Austen. Ayant adoré ce dernier, j’étais très curieuse de ce que cela pouvait donner !

Résumé

Dans leur magnifique demeure de Pemberley, Elizabeth et Fitzwilliam Darcy s’apprêtent à donner leur grand bal annuel. Parents de deux garçons et plus amoureux que jamais, ils vivent dans la quiétude, tandis que des projets de mariage se forment pour Georgiana, la jeune sœur de Darcy. Mais, la veille du bal, alors qu’un dîner se termine en compagnie des Bingley, du colonel Fitzwilliam et du jeune avocat Alveston, la mort s’abat sur le domaine…

Un concept intéressant…

L’idée de mêler une intrigue policière et l’univers de Jane Austen m’a semblée originale et audacieuse, cela m’a plu. Concernant l’utilisation de l’univers austenien, l’exercice m’a semblé plutôt réussi : les caractères des personnages ont été globalement respectés et leurs réactions sont crédibles. J’ai beaucoup apprécié certaines interprétations de « Orgueil et préjugés » faites par l’auteure, notamment lorsqu’elle imagine ce que Mr Darcy a pu ressentir.

…mais une intrigue policière trop effacée

En revanche, l’intrigue policière m’a semblé très (trop) légère. Elle me semble être davantage un arrière-plan, un prétexte pour utiliser l’univers de Jane Austen qu’une fin en soi. Ainsi, l’identité du coupable nous est révélée quelques dizaines de pages avant la fin du roman. De plus, il y a des répétitions, nous assistons à une audience préliminaire puis au procès, et beaucoup de choses se répètent. De même, nous adoptons le point de vue de différents personnages, qui reviennent chacun sur les mêmes évènements, ce qui est un peu lassant. Néanmoins, l’auteure semble avoir bien étudié la justice de l’époque (nous sommes au tout début du XIXe siècle), ce qui est plutôt intéressant. Mais il me semble tout de même que ce roman est davantage destiné à plaire aux lecteurs qui ont aimé « Orgueil et préjugés » qu’aux amateurs de policier.

Les personnages

Concernant les personnages, ils sont fidèles à ce qu’en avait fait Austen, dans l’ensemble. Ainsi, Mr Darcy est tel que je me l’imagine, un homme droit, conscient de ses responsabilités et de la réputation de sa famille. Wickham est également fidèle à lui-même, un coureur de jupons satisfait de lui-même. Lydia est toujours aussi expansive, et Jane entièrement dévouée à ceux qu’elle aime. C’est également un plaisir de voir évoluer Georgiana, jeune fille autrefois très renfermée. En revanche, le colonel Fitzwilliam est rendu moins sympathique, et le personnage d’Elizabeth manque de relief. Elle est davantage une bonne épouse inquiète pour sa famille que la jeune fille un brin intrépide d’autrefois. En ce qui concerne les nouveaux personnages, ils s’insèrent bien dans cet univers.

L’écriture 

Pour ce qui est de l’écriture, nous ne sommes pas dans le style habituel du policier. L’écriture se rapproche davantage de celle d’un classique, essayant non pas d’imiter exactement celle de Jane Austen mais de coller à son univers. C’est plutôt bien fait, et il y a notamment de très belles descriptions. Quant aux dialogues, ils respectent bien les manières de parler de l’époque. Au final, il ne manque que l’humour de Jane Austen pour que la réussite soit complète.

En quelques mots…

J’ai donc passé un agréable moment de lecture en compagnie de ce roman au concept original. Il est dommage que l’intrigue policière soit si effacée, mais j’ai aimé retrouver ces personnages chers à mon cœur et imaginer leur futur. Quoi qu’il en soit, je le conseillerais aux fans de Jane Austen (mais pas non plus aux « puristes »), mais beaucoup moins aux amateurs de roman policier. Il me semble que PD James, grande dame du policier âgée de 92 ans à ce jour, a voulu avant tout se faire plaisir avec ce titre, et elle a eu bien raison !

Note : 3,5/5
  
Stellabloggeuse

----------

Ce roman fait partie des challenges :


Challenge ABC 2013 : 3/26



Challenge Bouge ta PAL ! Lecture n° 19

---------

« Ils arrivèrent à la clairière. Passant lentement, presque avec respect, entre deux arbres élancés, ils se figèrent, comme enracinés, muets d’horreur. Devant eux, ses couleurs violentes contrastant brutalement avec la lumière voilée, se dressait un tableau de mort. Ils ne prononcèrent pas un mot. Ils s’avancèrent lentement comme un seul homme, brandissant leurs lanternes ; leurs puissants faisceaux, donc l’éclat éclipsait la douce lueur de la lune, intensifièrent le rouge vif d’une vareuse d’officier et le visage effrayant, maculé de sang, ainsi que les yeux fous qui se tournaient vers eux. »

« Georgiana portait un bouquet de fleurs des champs qu’Alveston avait cueillies pour elle. Il était surprenant de voir quelle gaieté, quelles réminiscences du printemps pouvaient émaner de ces quelques vestiges d’un octobre ensoleillé. Il avait trouvé une gerbe de fleurs d’automne blanches sur des tiges rigides, quelques baies, d’un rouge profond, mais qui ne s’apprêtaient pas encore à tomber, et une ou deux feuilles veinées d’or. Elizabeth, l’esprit déjà tourmenté par quantité de préoccupations, se demandait si cette petite expédition était raisonnable, sans trop savoir en quoi elle pourrait être jugée imprudente. C’était une journée ou tout évènement sortant de l’ordinaire semblait entaché d’appréhension et de danger potentiel. »

10 commentaires:

  1. Autant pour moi, je pensais que P.D. James était un homme. x) Merci pour l'information. Moi aussi, je compte lire ce bouquin pour le challenge ABC, je ne m'attends à rien de "spécial". ^^

    RépondreSupprimer
  2. Je ne savais pas du tout que PD James avait cet âge vénérable, et avais également une biblioraphie aussi importante... J'aime me "culturer" en passant chez toi, Stella. Si, si :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis honorée que tu viennes te culturer chez moi ;)

      Supprimer
  3. Alors ça me tente doublement car j'adore qu'on se réapproprie des oeuvres et qu'en plus le contexte historique...Et puis jamais lu de PD James, ça pourrait être un début.
    Merci ma belle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que sur le contexte historico-judicaire de l'époque, c'est intéressant. Par contre, je te conseille quand même de lire (et d'aimer^^) Austen avant :)

      Supprimer
    2. Un conseil ou un ordre ? :p
      Je pense avoir une bonne nouvelle à t'annoncer semaine prochaine. J'attends juste le contrat. Mystèèère.
      Bisous

      Supprimer
    3. Un gentil ordre ? Un conseil ferme ? ;)

      J'attends la bonne nouvelle :D

      Désolée de pas donner plus de nouvelles, j'arrive tout juste à alimenter le blog en ce moment, les blogs des copines et les mails ont tendance à passer à la trappe -_-

      Supprimer
  4. Perso, je n'ai pas du tout aimé ce livre...
    L'auteure ne respecte pas assez l'oeuvre de Jane Austen.
    C'est un avis perso bien sûr ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Globalement j'ai adhéré, même si j'ai eu des réserves sur les caractères d'Elizabeth et du colonel Fitzwilliam. Mais rien ne vaut l'original évidemment ;) D'ailleurs je suis en train de lire Persuasion :)

      Supprimer

A vous de donner votre avis, il est le bienvenu !