mardi 8 janvier 2013

Semaine Henri Courtade, jour 2 : Loup, y es-tu ?

Pour ce deuxième jour dédié à l'auteur français Henri Courtade, j'ai souhaité vous présenter le second roman qu'il a écrit, le second à avoir été édité. Intitulé "Loup y es-tu ?", il reprend de manière originale les contes traditionnels.


Résumé

Dans ce roman, Henri Courtade met en scène le monde actuel. Mais derrière les grands évènements de ce monde, derrière les guerres et les grandes catastrophes, se cachent les monstres et sorcières de contes de fées. Néanmoins, l’équilibre règne encore grâce à la présence sur terre des héroïnes de contes de fées : Cendrillon, La Belle au Bois Dormant, Blanche Neige et le Petit Chaperon Rouge. Mais ces jeunes femmes sont en danger, traquées par une ennemie de plus en plus puissante. Parviendront-elles à l’arrêter à temps ?

Fiche signalétique

Editeur : Mille Saisons
Date de parution : 11 septembre 2010
Pagination : 344 pages
Prix : 20 €
Public : Young adult - Adultes

Sortie au format poche le 3 janvier 2012 (Folio SF, 399 pages, 7,50 €)
Deux exemplaires seront à gagner sur ce blog, rendez-vous samedi 12 janvier !

Mon avis, en bref

J'ai aimé : une excellente réinterprétation des contes - une explication du monde d'aujourd'hui via les contes - la crédibilité de l'histoire - les personnages d'Albe et Marilyn Von Sidow - un récit bien mené - la fin très ouverte

J'ai regretté : le personnage de Virginia, moins attachant - un passage sur la Second Guerre Mondiale un peu artificiel - quelques anglicismes malvenus

Mon avis complet est ici

Note attribuée : 5/5 (Coup de coeur)

Quelques citations

"Il avait apprécié moyennement la plaisanterie. Elle avait ajouté :
-Te rappelles-tu lorsque je chantais avec les oiseaux et les lapins en époussetant ta maison, pendant que tu me regardais timidement depuis la fenêtre ?
Elle avait mimé une valse autour d’un balai invisible, chantant à tue-tête un refrain du dessin animé de Walt Disney et lui adressant pour finir un clin d’œil grivois. Il était devenu écarlate. Elle avait éclaté de rire.
Ainsi, tel un papillon qui émerge de sa chrysalide, Albe avait éveillé sa conscience à cette vérité : elle était la Blanche Neige du conte et Marilyn Von Sydow la méchante sorcière aux puissants maléfices qui en voulait à sa vie. »

« Elle s’était maintes fois demandé pourquoi les êtres humains assimilaient le mal à la laideur. Sans doute pour se rassurer, en avait-elle conclu. Toutes les sorcières qu’elle connaissait étaient plutôt belles, et pas une seule n’était affublée d’un grossier poireau sur un nez crochu. Elle était bien placée pour savoir que la malveillance a toujours pris de beaux autours, les plus séduisants qui soient, de préférence. On n’attrape pas les mouches avec du vinaigre, disait le dicton populaire. Le mal se devait donc d’être d’aspect agréable pour mieux se répandre et sévir, elle avait tôt fait de le comprendre. Dans un univers technologique basé sur l’image et l’apparence, ses chaînes de télévision et Internet ne servaient-ils pas ses desseins à merveille ? »

Sur la toile...

Sur Livraddict :

Moyenne des notes obtenues dans la Bibliomania : 16,3/20

Le sujet dédié à ce titre : par ici
La discussion du Book Club autour de ce titre : par ici

Une discussion avec l'auteur à propos de ce livre : par ici

Les avis des copinautes et/ou de mes blogs favoris :

-Bazar de la littérature (Coup de coeur) : "Le texte est aussi bon que le livre en tant qu’objet est beau ! Aucune raison de vous priver de cette lecture, surtout n’hésitez pas ! [...] Une réécriture moderne des contes de fées qui utilise intelligemment certains faits historiques. [...] Des personnages convaincants, notamment Albe et le Traqueur ! Des touches d’humour et des références variées ; une plume très agréable à suivre ! [...]Le combat entre les « bons » et les « méchants » n’est, certes pas des plus original, mais tout ce qui l’entoure est tellement bon, qu’on oublie finalement ce « détail » ! "

-Les escapades culturelles de Frankie (4/5) : "C'est un roman qui se lit très vite, qui se déguste avec plaisir et qui enchante ses lecteurs par sa façon de détourner les contes. [...] Henri Courtade nous livre un livre vraiment sympathique où l'on ne s'ennuie pas une seule seconde. La façon dont il s'approprie les contes de fées pour en faire quelque chose de personnel est très intéressante et jubilatoire. [...] C'est l'occasion de nous rappeler que le mal à l'état pur existe vraiment dans notre monde et qu'il ne faut pas l'oublier sous peine de refaire les mêmes erreurs...L'auteur en profite aussi pour dénoncer ces magnats qui possèdent pouvoir, médias et en usent à leur profit et qui font et défont les gouvernements."

-Le blog de Galleane (7/10) : "Si il y a une chose dont je suis sure c'est que l'écriture est très agréable, on lit ce livre de manière rapide, c'est fluide et sans difficultés qui puissent ralentir notre avancée.  [...] J'ai apprécié cette inspiration qui tire sa source dans les contes de fées. C'est un thème que j'aime beaucoup et je vous avoue que je m'attendais à autre chose, l'idée est en tout cas bien sympathique. L'utilisation quant à elle ne m'a par contre pas plu. Et je serais bien incapable de vous dire pourquoi ou en tout cas d'arriver à l'expliquer. Tout ce que je peux dire c'est que l'évocation et le lien avec l'histoire de la seconde guerre mondiale ou du 11 septembre et peut être une des causes de mon ressentiment final. Je n'aime pas lire des livres qui incorporent des éléments comme ça dans l'histoire. [...]."

-Le monde de Païkanne : "L’histoire m’a beaucoup plu : retrouver les personnages des contes qui ont (souvent) bercé notre enfance à travers les âges pour les détourner et les accommoder à la sauce XXè siècle, quelle excellente idée !   D'autant que les héros ont également des défauts tandis que les "méchants " le sont jusqu’au  "bout des ongles". [...] J’ai également énormément apprécié la "plume" d’Henri Courtade : vocabulaire riche et varié, judicieux choix des mots, justesse, précision.  Belle saveur des phrases dans un superbe écrin : la couverture illustrée par Anne-Claire Payet."

-Tsuki-Books : "Au début tout se passe très vite et peu de choses sont expliquées, par conséquent on se retrouve un peu perdu dans ce nouvel univers où les pires catastrophes se déroulent de nouveau sans que l'on sache vraiment pourquoi... Puis petit à petit l'auteur nous entraîne avec lui au fil des pages dans des rencontres, des explications, des flash-back, on pourrait parfois se croire dans un film tellement les « montages » alternés et parallèles sont sublimement menés! [...] J'ai donc beaucoup apprécié ma lecture, même si elle a été entrecoupée par des partenariats qui m'ont obligée à le laisser un peu de côté, j'étais toujours ravie de le retrouver et de savoir ce qui allait se passer pour nos survivantes ! J'ai adoré redécouvrir les contes de mon enfance transposés à notre époque, l'histoire est vraiment prenante, bien menée et parfaitement travaillée tout comme les personnages."


En espérant vous avoir donné envie de le découvrir, si ce n'est pas déjà fait, je vous donne rendez-vous demain pour découvrir le roman historique d'Henri Courtade, Lady R !

La semaine Henri Courtade, c'est aussi :

-Jour 3 : Lady R
-Jour 5 : Interview


Stellabloggeuse

7 commentaires:

  1. Pfffff, comment veux-tu que je fasse Stella, sérieusement, après avoir lu tout ça ? De plus, la couverture est juste sublime. :D (Commentaire hautement intellectuel, je sais :D)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euuuuuh, ben, jouer au concours samedi pour le gagner ? L'acheter en format poche ? Oui, il est sublime, c'est le plus beau livre de ma bibliothèque et, en termes de contenu, un coup de coeur :)

      Supprimer
  2. Me donner envie ????
    Je dirais : encore plus qu'avant !!!!! C'est un supplice ! Je le veux dans ma PAL !!!!!
    *essaie de se calmer*
    Pardon Stella :p Et merci pour ce super article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Objectif atteint, mouahaha ;) Merci à toi pour ton enthousiasme !

      Supprimer
  3. Je garde un très bon souvenir de ce livre, finalement trop court ! Merci pour le lien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien pour le lien. C'est un roman que je relirai avec plaisir, et l'idée d'un spin off me paît :)

      Supprimer

A vous de donner votre avis, il est le bienvenu !