dimanche 26 décembre 2010

Le Monde de Charlie (Pas raccord), par Stephen Chbosky : un roman d'apprentissage original et surprenant

[Editions Sarbacane, avril 2008]

Pour inaugurer ce blog, j'ai choisi un titre de la collection eXprim' chez Sarbacane : "Pas raccord" (réédité sous le titre Le monde de Charlie), de l'auteur américain Stephen Chbosky.

Dans ce livre, le jeune Charlie, âgé de 15 ans, nous raconte sa vie quotidienne d'une manière originale : par le biais de lettres, qu'il envoie à un jeune garçon qu'il ne connaît pas, mais dont il pense qu'il pourra le comprendre. Charlie a des problèmes à grandir, à s'impliquer dans la vie qui l'entoure. La plupart du temps, il garde un rôle de spectateur prudent, il se pose des questions. Il se trouve différent, et se demande pourquoi. L'esprit de Charlie est encombré de démons du passé, certains dont il a conscience (comme la mort de la tante Helen), et d'autres qu'il a profondément enfouis. Il adopte des comportements que les gens jugent étranges, extrêmes, et qui inquiètent ses parents. Pourtant, lors de cette année de seconde, Charlie rencontre des personnes qui vont l'aider à évoluer et à s'accepter : ses amis Patrick et Sam, et son professeur de littérature, Bill. Il découvre les fêtes, la défonce, l'amour. Mais le plus important, c'est qu'au fil des pages, Charlie devient un acteur de sa propre vie.

Ce livre relativement épais est agréable à lire. L'auteur donne à Charlie une écriture spontanée, directe, qui nous donne la sensation de suivre le fil de ses pensées. Le personnage est attachant par ses maladresses, par sa naïveté, son innocence. Nous apprenons à le comprendre au fil des pages, au fur et à mesure qu'il apprend lui-même à se connaître. L'intrigue nous offre des rebondissements, des surprises, qui nous empêchent de "lâcher" le livre.
Pour ne rien gâcher, le livre est truffé de références littéraires, qui donnent envie de lire encore et encore.

Au final, Charlie est un garçon pas comme les autres, et pourtant il se retrouve face à des questionnements dans lesquels chacun de nous peut reconnaître une partie de son adolescence. Sommes-nous normaux ? Qu'est-ce que l'amour ? Nous avons tous un jour pu penser cette phrase écrite dans l'une des toutes premières lettres de Charlie : 

« Il faut d’abord que tu saches que je suis à la fois triste et heureux, et que j’ai toujours pas compris comment ça se fait ».

Voilà ce qui fait de "Pas raccord" un roman d'apprentissage original et surprenant, que je vous recommande.

Note : 4/5 
Stellabloggueuse

9 commentaires:

  1. Il a l'air très chouette, ça donne envie de le lire !
    Merci d'être passée :)

    RépondreSupprimer
  2. Je le connaissais pas celui là. Même pas entendu parler. C'est chose faite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s'agit d'une traduction d'une oeuvre américaine (le titre original c'est The perks of being a wallflower), et il a fait beaucoup de bruit aux USA étant donné qu'il montrait du sexe et de la drogue. Il a été retiré de pas mal de bibliothèques là bas, sous pression de groupes de parents.
      Mais c'est un roman sensible, et bien écrit.

      Supprimer
  3. ça me tente bien. Comment vais-je arriver à lire tout ce que je veux lire ?? Aïe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La grande question que nous nous posons tous... :D

      Supprimer
  4. Je viens juste de le finir, et je pense que c'est un livre qui va me marquer pas mal. L'adaptation ciné qui doit bientôt en être fait m'intrigue également.. Par contre je ne savais pas qu'il avait choqué aux Etats-Unis. C'est vrai que certains passages sont un peu crus, mais je trouve que la façon naïve dont Charlie les racontent en atténue un peu l'effet..
    Et sinon, comme je l'ai lu en VO, je me demandais comment ils avaient traduit le terme "participate" en français, grâce à ton article je le sais, "s'impliquer" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message, je ne savais pas qu'il allait être adapté au cinéma ! Moi aussi j'ai été surprise d'apprendre que ce roman a fait pas mal de vagues dans les bibliothèques américaines, il a été censuré. Il n'y a pourtant rien de plus qu'un récit réaliste de l'adolescence et de certains de ses difficultés ! Et oui, Charlie est un garçon bien, un vrai gentil.

      Supprimer
  5. ça a été un ééééénorme coup de coeur pour moi ! ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai beaucoup aimé également, sans aller jusqu'au coup de coeur. Je ne sais pas si tu as vu le film, mais je l'ai trouvé très bon aussi, je te le recommande!

      Supprimer

A vous de donner votre avis, il est le bienvenu !