mardi 6 janvier 2015

E-Den, tome 2, d’Elodie Tirel : La traque


*Attention il s’agit du tome 2 d’une saga, présence de spoilers sur le tome précédent*

Après avoir dévoré et beaucoup aimé le premier tome d’"E-Den" d’Elodie Tirel cet automne, c’est avec hâte et grand plaisir que j’ai retrouvé les protagonistes de cette histoire pour le second volet de la trilogie. A-t-il été à la hauteur de mes espérances ?

Résumé

Suite aux terribles aventures qu’ils ont vécues, E-Den, Siméon et Snoop auraient pu couler des jours heureux parmi la tribu qui les a recueillis. Mais lorsque E-Den apprend que son père a séjourné dans la tribu de Niyol avant d’accompagner un marchand ambulant, elle décide de repartir sur ses traces avec ses amis… Pour retrouver James, il leur faudra échapper à l’armée noire, aux déchus, aux fous en tous genres, mais aussi à Kate, déterminée à retrouver sa fille coûte que coûte.

Une suite addictive

Cette suite est tout aussi addictive, si ce n’est plus, que le premier tome. Je l’ai dévoré en un week-end. En effet, les péripéties et les surprises s’enchaînent, sur un rythme trépidant. Entre Kate, les zombies et l’armée noire, les personnages ne connaissent pas de repos ! Ce tome est plus violent que le précédent, âmes très sensibles s’abstenir, mais le roman reste abordable pour des ados de 14 ans. Quant à la fin, elle nous laisse une fois de plus aux prises avec un terrible suspense, qui concerne James cette fois-ci. L’attente du tome trois va être longue.

Un univers étoffé

Après avoir découvert les campagnes du Colorado et ses tribus, nos amis parcourent la Californie et le Nevada. Ils traversent la vallée de la mort et font face aux dangers des villes. Ils découvrent des groupes qui résistent à l’armée noire, d’une manière plus ou moins morale, et sont confrontés aux Déchus, des zombies parfois dotés d’intelligence.  Ainsi, l’univers s’étoffe encore, et c’est un plaisir. Enfin, ce tome comporte une pointe de romance, suffisamment pour satisfaire les fleurs bleues, mais sans alourdir ou ralentir l’intrigue.

Les personnages

E-Den est au centre de ce tome, davantage que les autres. La jeune fille doit faire face à de multiples épreuves qui la fragilisent, mais grâce à ses amis, elle tient le choc et ne rompt pas. Si E-Den est le moteur de cette histoire, ses amis sont indispensables pour l’aider à avancer. Et ce même si Siméon et Snoop sont un peu en retrait dans ce tome, ce que j’ai un peu regretté. On découvre aussi de nouveaux personnages, Nathan et Will, qui apportent une nouvelle dynamique au groupe. Enfin Kate, malgré des revirements parfois incompréhensibles, est un personnage intéressant.

L’écriture

La plume est toujours aussi agréable, efficace et dynamique, mais suffisamment riche pour donner vie à son univers. On retrouve les pointes d’humour du premier tome, même si l’ambiance est ici plus sombre. Il y a également des moments d’émotion, que j’ai trouvé bien amenés. Bref, une lecture agréable !

En quelques mots…

Ainsi j’ai dévoré et adoré ce deuxième tome, et j’attends déjà le troisième avec impatience ! L’intrigue est trépidante, l’univers s’étoffe encore un peu plus, et de nouveaux personnages viennent enrichir le groupe. L’auteure sait surprendre et, si le roman comporte des passages plus violents, je le recommande volontiers à tous dès 14 ans.

Note : 4,5/5
Stellabloggeuse
--------

« E-Den avait le cœur en miettes. Ses jambes couraient presque toutes seules, mécaniquement, mais elle n’avait qu’une envie, c’était de se rouler en boule dans un coin et de laisser jaillir toutes les larmes de son corps jusqu’à ce que le flot se tarisse de lui-même. Elle aurait pleuré de déception à l’égard de Bob, de remords pour Kate et de regrets pour Nathan. Trop de choses étaient arrivées en même temps. »

« Au fil des kilomètres, le paysage déjà désert se mua en un néant minéral d’où toute vie semblait avoir été bannie depuis des siècles. Même le vent semblait avoir capitulé, après avoir figé le sable et la poussière pour l’éternité dans un désert craquelé parfaitement stérile. Le soleil écrasait tout de ses rayons implacables de plomb fondu. Seule la route rappelait que ce territoire vierge avait un jour été foulé par des hommes. »
--------

Ce roman fait partie du challenge :


Challenge ABC 2015 : 1/26

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

A vous de donner votre avis, il est le bienvenu !